meplus-ret-tm.png Réponses

 

Lorsque vous avez un cancer touchant les voies urinaires, une malformation ou une maladie inflammatoire de l’intestin, votre chirurgien peut décider de vous opérer et de mettre en place une stomie. Le plus souvent temporaire, ce traitement chirurgical permet de soulager une partie de l’intestin ou du tractus urinaire affecté par la maladie qui n’arrive plus à fonctionner correctement. La localisation de la stomie peut être variable, tout comme sa durée. Dans certains cas moins fréquents, la stomie peut devenir permanente.

Quelle est la différence entre stomie temporaire et stomie définitive ?

Par définition, la stomie est une ouverture artificielle au niveau de la paroi abdominale permettant d’évacuer les déchets organiques du corps. L’intervention a pour but de dévier la trajectoire des selles ou des urines par cette ouverture, qui sont alors collectées par une poche de stomie.

La stomie peut être temporaire sur l’intestin (grêle ou colon) ou permanente. Lorsqu’elle est provisoire, la stomie permet de reposer pendant une durée limitée une partie de l’organe touché par la maladie. Cette pratique peut également servir à protéger une suture entre deux extrémités d’un organe (l’intestin en cas de colostomie) pour lui permettre de guérir.

Pourquoi ai-je une stomie définitive ?

Dans les situations permettant de recourir à une stomie temporaire, la possibilité de réaliser une opération de remise en continuité de l’organe est souvent envisagée. Cependant, il arrive dans certains cas qu’après plusieurs tentatives infructueuses, le chirurgien opte pour une solution plus durable.

Parfois, l’intervention n’est tout simplement pas réalisable du fait de l’état de santé du patient. En effet, la situation ne le permet pas toujours, les complexités liées à une telle intervention ne sont parfois pas envisageables en raison d’antécédents médicaux.  Il est alors préférable de procéder à une stomie définitive.

Dans certains cas de cancer, le fait de recourir à une stomie définitive est inévitable. Par exemple :  le chirurgien  doit retirer l’anus ou le sphincter, puisque l’évacuation naturelle des selles ne peut plus être envisagée.

Pourrais-je reprendre une vie normale avec une stomie définitive ?

Il arrive bien souvent que vous ayez du mal à accepter la situation. L’expérience vécue est un véritable bouleversement, c’est pourquoi une période d’adaptation est souvent nécessaire. Pour autant, il est tout à fait possible de reprendre son quotidien lorsque l’on a une stomie permanente, à condition d’accepter que certaines choses évoluent.

Après une période de convalescence, vous pourrez progressivement reprendre une activité professionnelle. Au niveau alimentaire, il n’existe pas de régime particulier lorsqu’on est stomisé. En y allant par étape, vous pouvez manger de tout à condition de rester à l’écoute de votre corps et de ses sensations. Certains aliments sont cependant déconseillés car susceptibles d’entraîner des situations d’inconfort et des douleurs intestinales. De la même manière pour le sport, si votre infirmier(ère) stomathérapeute n’y voit pas d’inconvénient, vous pourrez tout à fait reprendre vos activités sportives, ainsi que vos séances de natation.

La sexualité est également un point à ne pas négliger. Les rapports ne sont pas déconseillés lorsque vous avez une stomie. Néanmoins vous ou votre partenaire pourriez avoir quelques réticences au démarrage, c’est pourquoi il est important de communiquer et de progresser en douceur.

Avec le temps et l’expérience, vous finirez par vous familiariser avec votre stomie et celle-ci finira par prendre moins de place dans votre esprit.

 

Vivre avec une stomie n’est pas toujours simple. Vous pouvez rencontrer des difficultés d’acceptation de la situation, liées à votre propre vision de la maladie ou celle renvoyée par vos proches. Les changements peuvent pourtant être vécus avec plus de facilité en ayant un dialogue ouvert au sujet de votre stomie. N’hésitez pas à en parler à vos proches, car leur support peut s’avérer être un soutien indispensable. Vous pouvez également parler de votre ressenti à votre infirmier(ère) stomathérapeute ou votre médecin afin que celui-ci vous conseille et réponde à vos questions. Pour en savoir plus sur la stomie, consultez notre article qu'est-ce qu'une stomie ?

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site Web, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ceux-ci nous permettent de mieux comprendre la manière dont vous utilisez notre site Web et nous permettre de vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

Umb-Web02