meplus-ret-tm.png Réponses

 

À la suite d’une intervention chirurgicale pour la mise en place d’une stomie, c’est-à-dire une ouverture artificielle au niveau de l’abdomen permettant d’évacuer urines et fèces, certains patients rencontrent des complications telles que des gonflements au niveau de leur stomie. À quoi celle-ci doit-elle normalement ressembler et quels sont les facteurs expliquant leur turgescence ?  

Apparence normale de la stomie

La stomie est une saillie au niveau de l’abdomen créée par le chirurgien pour permettre de dériver la circulation des selles ou des urines. Celle-ci sert à faciliter le rétablissement de l’organe intestinal ou du tractus urinaire affecté en cas de maladie. Pour ce faire, l’organe est abouché au niveau de la paroi abdominale lors d’une intervention chirurgicale. Le résultat est une saillie appelée stomie, autour de laquelle sera installée une poche permettant de recueillir les matières fécales ou urines.

Même si cela peut vous impressionner la première fois, vous allez pouvoir vous habituer à regarder votre stomie et la surveiller. S’agissant d’une muqueuse (comme l’intérieur de votre bouche), elle doit être rouge avec un aspect humide. Si vous la touchez, vous pourrez vous apercevoir qu’elle ne véhicule pas la douleur, en revanche, il arrive fréquemment qu’elle puisse saigner un peu. Si vous expérimentez des sensations physiques désagréables, consultez notre article sur les stomies douloureuses.

Concernant la taille de votre stomie, il n’y a pas de règle. Chaque stomie est unique, par conséquent leur taille ou leur forme est très variable et peut évoluer au fil du temps, de votre mode de vie et de l’âge. Elle peut notamment se rétracter lors d’une prise de poids telle qu’une grossesse. Lorsqu’elle s’allonge plus que d’habitude, il peut s’agir d’un prolapsus (sortie exagérée de l’intestin par l’orifice stomial). Cela peut alors nécessiter une réévaluation de votre appareillage pour qu’il soit suffisamment adapté à votre stomie. Consultez votre infirmier(ère) stomathérapeute pour en savoir plus à ce sujet.

La stomie peut-elle gonfler ?

Après l’opération, il peut y avoir un œdème stomial. Lorsqu’ils surviennent après l’opération, les gonflements sont des réactions normales de l’organisme et ne devraient pas perdurer plus de deux mois après l’intervention. Les gonflements devraient finir par se résorber et la taille de votre stomie par se stabiliser.

S’il est important de surveiller le bon état de votre stomie, il faut également veiller au bon état de la peau péristomiale. Celle-ci doit présenter le même aspect que le reste de la peau de votre ventre.

En effet, les patients peuvent rencontrer un autre désagrément post-opératoire entraînant l’apparition d’une boule sous la stomie : la hernie péristomiale. Le nombre de cas rencontré est encore très largement sous-évalué, mais on estime aujourd’hui que la hernie péristomiale fait partie des complications à long terme les plus courantes.

  

Une  hernie se repère par le développement d’une boule sous la peau entourant la stomie. Elle consiste en une saillie de l’intestin au travers de la paroi abdominale provoquant une sorte de bombement. La hernie peut être source de gêne, mais elle est normalement sans douleur. Si vous avez mal au niveau de celle-ci ou de votre stomie, consultez rapidement votre médecin. Une des causes peut être le relâchement des muscles de la paroi abdominale. Un programme de renforcement des muscle de l’abdomen et du tronc peut prévenir la survenue de ces désagréments et favoriser la reprise d’une activité physique adaptée et progressive.

 

Une hernie peut être masquée naturellement grâce à des vêtements et dispositifs spécifiques, mais peut aussi faire l’objet d’une opération si elle nuit au bon fonctionnement de votre stomie. Vous pouvez évoquer le sujet avec votre chirurgien qui vous conseillera sur l’utilité et la réalisation d’une telle intervention.

 

Les gonflements en présence d’une stomie sont fréquemment rencontrés.

Ils sont de deux natures :

  1. L’œdème de la muqueuse stomiale qui va régresser tout seul.
  2. Le développement d’une hernie péristomiale qui s’amplifie peu à peu et devient gênante avec le temps.

Si vous avez des doutes ou des questions à ce sujet, rapprochez-vous de votre infirmière stomathérapeute qui pourra vous rassurer.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site Web, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ceux-ci nous permettent de mieux comprendre la manière dont vous utilisez notre site Web et nous permettre de vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

Umb-Web02