meplus-ret-tm.png Réponses

 

Stomie irritée, peau enflée, sensation de brûlure… Avoir une stomie rime parfois avec irritation cutanée. Phénomène fréquemment évoqué par les patients qui en sont porteurs, cette complication dermatologique peut rapidement devenir handicapante au quotidien. Voici quelques recommandations pour prévenir et traiter les irritations cutanées.

 

Qu’est-ce qu’une irritation cutanée ?

Vous vous grattez ? La peau autour de votre stomie est rouge ? Cela vous démange et vous brûle ? Il semblerait que vous soyez sujet à une irritation cutanée. En temps normal, la stomie doit avoir un aspect rouge et brillant, tandis que la peau péristomiale doit être semblable au reste de l’épiderme de votre abdomen : lisse et sans rougeurs. Les démangeaisons ressenties, les brûlures et les gonflements localisés sont les signes d’une irritation nécessitant votre attention. Pour conserver une peau péristomiale saine, consultez notre article.

 

Comment traiter une irritation cutanée ?

Bien souvent, l’irritation est prise en charge lorsqu’elle est déjà présente, et qu’elle se manifeste sous la forme de prurits ou de picotements. Néanmoins, il est possible d’agir en amont pour prévenir ce type de complication.

 

En prévention

Le soin d’hygiène essentiel à apporter à votre stomie est de la laver, en utilisant des produits adaptés. En effet, la stomie et la peau péristomiale doivent être nettoyées avec de l’eau. En cas d’utilisation de savon il faut veiller à rincer abondamment.

Il est recommandé ne pas parfumer la stomie, et d’éviter d’utiliser des lingettes ou encore des solutions nettoyantes (contenant de l’alcool), qui peuvent être irritants pour votre peau péristomiale.

Après l’avoir lavée, il est nécessaire de bien rincer la stomie et la peau péristomiale et d’essuyer avant de procéder à la mise en place de l’appareillage. S’il reste trop d’eau, cela peut entraîner une mauvaise adhésion du protecteur cutané adhésif.

Les bains chauds, fréquenter des endroits humides, les saunas notamment, vous feront transpirer et peuvent favoriser le décollement de votre appareillage.

Enfin, sachez qu’il n’existe pas de régime alimentaire spécifique permettant de prévenir les irritations cutanées. Toutefois, les selles liquides sont plus susceptibles d’être à l’origine de fuites et de provoquer ainsi des brûlures, au contact avec la peau.

 

Quelques conseils pour préserver la santé de la peau péristomiale

Respecter les consignes enseignées par votre infirmier(ère) stomathérapeute est peut-être l’un des conseils les plus importants qui puisse vous être donné.

Vous trouverez ci-dessous quelques recommandations afin de soulager votre peau péristomiale en cas d’irritation cutanée :

  • Choisir un appareillage adapté avec lequel vous serez à l’aise. Selon l’option choisie et votre mode de vie, vous pouvez être amené à changer une à deux fois par jour les appareillages une pièce et tous les deux à trois jours les supports des systèmes deux pièces.
  • Bien choisir un protecteur cutané adapté à votre morphologie. Que ce soit le cas d’une stomie digestive ou urinaire, les effluents, lorsqu’ils sont au contact avec la peau apportent de l’humidité. Cela entraine une macération qui dégrade la peau et favorise le développement de lésions. L’imperméabilité doit être une priorité, il existe pour cela de nombreux supports, accessoires (poudre absorbante, pâte adhésive, etc.) qui s’adaptent à votre anatomie afin de garantir une étanchéité maximale.
  • Lors des renouvellements d’appareillage, si le retrait du dispositif est difficile (adhère trop), les produits Niltac™ sous forme de spray ou de lingettes contiennent des solvants sans alcool permettant de retirer avec douceur les supports adhésifs médicaux.
  • Recourir à des pâtes protectrices spécifiques telles que la pâte Stomahesive®, permettant de prévenir les irritations cutanées En renforçant l’étanchéité lorsqu’il y a par exemple des plis cutanés.
  • Porter un cache poche pour éviter les frottements : les caches poches ont l’avantage de réduire les contacts avec la peau et limiter les problèmes d’irritation cutanée.
  • Ne pas porter de vêtements trop serrés qui peuvent être sources d’irritations et de démangeaisons. Un jean trop serré peut par exemple entraîner des frottements au niveau de la poche. Il est souvent recommandé de choisir des vêtements souples, avec des matières fluides pour éviter ce type de désagrément. Sachez que certains fabricants sont spécialisés dans la vente de ce type de vêtements spécialisés.

 

Les conseils cités ci-dessus ont pour but de prévenir une irritation cutanée rencontrée chez le patient stomisé. Il s’agit de recommandations générales, à adapter selon votre état de santé. Ils ne se substituent en aucun cas aux avis émis par votre médecin traitant ou votre dermatologue. Si vous suspectez un problème dermatologique, n’attendez pas et consultez rapidement votre infirmier(ère) stomathérapeute ou un spécialiste.

En poursuivant votre navigation sur ce site Web, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ceux-ci nous permettent de mieux comprendre la manière dont vous utilisez notre site Web et nous permettre de vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

Umb-Web01