meplus-ret-tm.png Réponses

 

Ballonnements, gaz, perte d’appétit transitoire… Vous pouvez expérimenter certains désagréments à la suite de la création d’une stomie digestive impactant votre alimentation. Ce type d’intervention ne doit en principe pas vous limiter dans votre consommation habituelle d’aliments.  Vous devez toujours rester à l’écoute des recommandations de votre chirurgien ou infirmier(ère) stomathérapeute si celui-ci émet des contre-indications. Pour retrouver un régime alimentaire normal, il est souvent nécessaire de passer par quelques étapes pour retrouver rapidement un bon fonctionnement du système digestif.

Quelle alimentation après une stomie digestive

 

Une stomie digestive est le résultat d’un traitement chirurgical visant à soulager une partie de l’intestin grêle (on parle d’iléostomie) ou du gros intestin (colostomie) affectée par une maladie, qui ne peut alors plus assurer ses fonctions correctement. Temporaire dans le cas d’une colostomie de décharge, ou permanente, le résultat de cette intervention nécessite la pose d’une poche de stomie pour collecter les selles.

Dans le cas d’une iléostomie consistant à aboucher une partie de l’intestin grêle à l’abdomen, les selles ne transitent plus par le côlon. Ce dernier ayant un rôle d’absorption de l’eau, les selles seront plus liquides. Pour pallier aux pertes en eau et en sel, il est possible que l’on vous conseille de manger plus salé que d’habitude, et de boire un peu plus. N'hésitez pas à consulter nos articles sur le régime anti-diarrhéique ou la constipation.

Conseils alimentaires pour les personnes stomisées

 

À la suite de votre opération, vous allez petit à petit vouloir manger comme avant. Cela se fera par étapes, et il faudra obtenir l’accord du chirurgien avant de reprendre votre alimentation après une stomie digestive. Si celui-ci émet des contre-indications vis-à-vis de certains aliments, veillez à bien les respecter.

Les recommandations ci-dessous vous permettront de vous alimenter en respectant votre stomie ou votre transit si vous venez de bénéficier d’une remise en continuité. Il ne s’agit pas ici d’un régime alimentaire strict, mais de précautions à appliquer. Ces quelques conseils vous permettront d’avoir un apport alimentaire équilibré, convenant à vos besoins et vous permettant d’avoir un bon transit.

 

Manger avec une stomie digestive

De manière générale, veillez à manger à heure régulière pour limiter les passages aux toilettes et manger doucement pour faciliter votre digestion. Réintroduisez de nouveaux aliments progressivement et un nouveau à chaque repas, avec de petites portions pour commencer. Retirez ceux que vous avez identifiés comme mal tolérés par votre organisme. Vous pourrez peut-être les réintroduire plus tard. L’important est de retrouver le plaisir de manger tout en veillant au soin de votre stomie.

Limitez certains produits alimentaires pour éviter des désagréments :

  • Les aliments avec une peau épaisse (les pommes par exemple), car celle-ci peut irriter la stomie.
  • Les noix qui peuvent bloquer et venir irriter la stomie.
  • Les aliments contenant de petites graines comme les tomates ou les framboises qui sont parfois mal digérées.
  • Mieux vaut cuire les aliments, car ils favorisent des selles abondantes lorsqu’ils sont crus (gardez les crudités en cas de constipation).
  • Évitez les aliments contenant trop de fibres si vous allez souvent à la selle : privilégiez les féculents comme le riz pour ralentir le transit et épaissir les fèces.
  • Certains aliments causent davantage de gaz et de ballonnements qui peuvent provoquer des douleurs et faire gonfler votre poche de stomie comme l’oignon, les haricots verts, le raisin ou encore les choux. Limitez aussi les gommes à mâcher.
  • D’autres peuvent provoquer des odeurs fortes et peu agréables dans votre poche de stomie comme l’ail, l’œuf, ou le poisson.

Stomie digestive et alimentation normale ne sont donc pas incompatibles. Vous pouvez également manger certains yaourts et fromages qui, grâce à leurs ferments lactiques, permettront de rétablir la flore bactérienne de vos intestins et limiter certaines odeurs.

 

Boire avec une stomie digestive

Pour accompagner vos repas, il est recommandé de beaucoup boire, surtout si vous avez des diarrhées afin de compenser les pertes hydriques. Il est normalement conseillé de boire au moins 1,5 L à 2 L d’eau par jour. Les soupes ou encore les jus de fruits permettent de faire le plein de minéraux et de vitamines tout en hydratant votre organisme.

Les autres boissons comme le thé, les infusions et le café ne sont pas proscrites, tant que vous ne ressentez pas de signe physique vous alertant sur votre consommation. En revanche, oubliez les sodas qui provoquent des ballonnements et des gaz.

 

Enfin, gardez à l’esprit qu’il faut rester à l’écoute de votre corps et rester attentif aux sensations éprouvées. Reprendre une alimentation avec une stomie digestive est un processus qui demande du temps, il est donc nécessaire de faire preuve de patience et de fonctionner en réalisant des tests dans votre alimentation. En cas de nausées, de vomissements, contactez rapidement votre médecin, car il s’agit peut-être d’une obstruction. Si vous constatez des signes vous indiquant une perte de poids, rapprochez-vous de votre diététicienne ou votre infirmier(ère) stomathérapeute.

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site Web, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ceux-ci nous permettent de mieux comprendre la manière dont vous utilisez notre site Web et nous permettre de vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

Umb-Web01