meplus-ret-tm.png Réponses

Vous pouvez expérimenter certains désagréments tels que des ballonnements, des gaz ou de la constipation après la création d’une colostomie. Celle-ci va alors avoir un impact au niveau de votre alimentation et nécessiter quelques ajustements. La colostomie ne doit en principe pas vous restreindre, et vous pouvez tout à fait reprendre une alimentation normale. Ceci, à condition de rester à l’écoute des recommandations de votre diététicien(ne) ou infirmier(ère) stomathérapeute en cas de contre-indications.

Pour retrouver votre alimentation habituelle, il est souvent conseillé d’avancer progressivement pour retrouver rapidement un bon fonctionnement de votre système digestif.

Nourriture et boissons

Dans les deux cas suivants, continuer de boire 1,5 litres d'eau par jour :

-  Dans le cas de diarrhée, cela servira à compenser les pertes liquidiennes.

- Dans le cas de constipation, cela servira à hydrater les selles, en augmentant le volume et leur mobilité dans l'intestin.

Les consignes de base :

  • Buvez 6 à 8 verres (1,5 à 2 litres) d'eau ou d'autres boissons par jour.
  • Pour augmenter les apports en liquides et en fibres et pour satisfaire vos besoins en vitamines, mangez au moins cinq portions de fruits ou légumes par jour. Une bonne façon d'y arriver est de remplir la moitié de votre assiette de fruits et/ou de légumes à chaque repas.
  • Augmentez doucement votre apport en aliments riches en fibres, tels que les céréales et les céréales complètes ou le pain. L'objectif quotidien correspondant aux besoins en fibres est de 25 grammes pour la femme et 38 grammes pour l'homme.

Certains aliments peuvent provoquer des odeurs et/ou des gaz. Dans la période post-opératoire, vous pouvez très bien essayer ces aliments seuls, en en prenant un à la fois et en petites quantités. Connaître la réaction de votre organisme à ces aliments se traduira par moins d'anxiété et plus de temps pour vous. Le fait de tester un aliment à la fois vous permettra d’identifier ceux que vous ne tolérez pas et vous éviter des désagréments digestifs. En tout état de cause, les appareillages sont dotés de filtres qui désodorisent les gaz si l’on respecte la durée de port conseillée des poches (1 à 2 jours).

À noter : les odeurs sont gênantes lorsque l’on refait l’appareillage ou que l’on vide la poche.

Aliments provoquant des odeurs :

  • Les œufs
  • Certaines épices, comme le curry, le cumin et la poudre de piment
  • L'ail
  • Le poisson
  • Les asperges
  • L'alcool
Note: Certains aliments peuvent aider à minimiser les odeurs. Parmi ceux-ci, on trouve le jus de canneberge, le persil, le babeurre et le yaourt.

Aliments générant des gaz:

  • La bière/les boissons gazeuses
  • Les produits laitiers
  • Les oignons
  • Les concombres
  • Les champignons
  • Les haricots
  • Les légumes de la famille des crucifères : choux, brocolis, choux fleurs, choux de Bruxelles, choux kale
Note: Un aliment qui génère des gaz le fait au bout d'environ six heures chez une personne porteuse d'une colostomie.

Le volume des gaz peut faire gonfler la poche qui est plus difficile à dissimuler. Là encore le filtre permet l’évacuation sans odeur à condition de respecter le change bi-quotidien.

Médicaments

Avec une stomie, la façon dont votre organisme métabolise et absorbe les médicaments peut être modifiée. Assurez-vous de passer en revue tous les médicaments que vous prenez, que ce soit sur ordonnance ou en automédication, avec votre médecin, votre infirmière stomathérapeute ou votre pharmacien.

Parmi les médicaments qui peuvent nécessiter des ajustements, on trouve :

  • les antiacides ;
  • les antidiarrhéiques;
  • les anti-inflammatoires;
  • l'aspirine;
  • les laxatifs;
  • les vitamines;
  • les contraceptifs oraux.

Diarrhée

La diarrhée peut avoir beaucoup de causes, y compris des virus et certains médicaments. Elle peut aussi être le signe de difficultés de digestion de certains médicaments. Dans ce cas, vous pouvez réduire la quantité de fibres et d'agents gonflants de votre régime alimentaire, réduire votre consommation de certains aliments et compenser par des aliments qui épaississent vos selles. Parmi ces aliments, on trouve :

Aliments à éviter au cours d'un épisode de diarrhée:

  • Le pain riche en fibres
  • Les céréales complètes
  • Les épluchures comestibles de légumes et de fruits, telles que les pommes
  • Tout aliment étiqueté « riche en fibres »
  • Les aliments frits
  • Les aliments à teneur élevée en sucre
  • Les raisins secs, pruneaux et autres fruits secs
  • Les plats épicés

  Aliments qui épaississent les selles

  • Les compotes de pommes
  • Les bananes
  • Les fromages
  • Les pâtes
  • Le riz
  • Le beurre de cacahuètes
  • Les pommes de terre (sans la peau)
  • Le tapioca

Retrouvez tous nos conseils alimentaires à adopter en cas de diarrhée dans notre article sur le régime anti-diarrhéique.

En poursuivant votre navigation sur ce site Web, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ceux-ci nous permettent de mieux comprendre la manière dont vous utilisez notre site Web et nous permettre de vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

Umb-Web02