meplus-ret-tm.png Réponses

En cas de maladie, de cancer digestif/urinaire ou de malformation, une intervention chirurgicale peut être réalisée par un chirurgien pour retirer la section de l’organe qui est endommagée. Il peut s’agit d’une partie de l’intestin ou du tractus urinaire affectée par la maladie qui n’arrive plus à fonctionner correctement.

Pour permettre aux structures opérées de cicatriser, et pour éviter que la circulation des fèces ne cause une infection, le praticien peut choisir de mettre en place une stomie. Cette pratique chirurgicale est assez courante, et dans la majeure partie des cas, temporaire. Ce type de stomie est également appelée stomie provisoire, ou de protection. Dans ce cas, elle est suivie quelques semaines ou mois plus tard par une reprise chirurgicale afin de rétablir la continuité de l’organe.

Dans certains cas plus rares, il n’est pas possible de procéder à cette seconde intervention. Pour certains patients qui présentent des complications annexes, une nouvelle chirurgie n’est pas toujours recommandée : c’est pourquoi la stomie devient permanente.

Comment réalise-t-on une stomie ?

 

Il existe des stomies digestives, et des stomies urinaires. Une stomie est l'abouchement d'une extrémité de votre gros intestin, de votre intestin grêle ou de vos voies urinaires, réalisé à la surface de votre abdomen (ventre), par un orifice créé au travers de votre paroi abdominale et suturée à la peau. L'emplacement dépend de l’organe qui a été opéré. La stomie permet l’élimination des effluents (selles ou urines).1

Les opérations pour la mise en place d’une stomie peuvent porter les terminologies suivantes :

  • Iléostomie : opération visant à relier la partie distale de l’intestin grêle (l’iléon) à l’abdomen. Si c’est la partie proximale de l’intestin grêle qui est attachée, on parle de jéjunostomie.
  • Colostomie : cette intervention chirurgicale intéresse quant à elle le gros intestin. Le côlon étant subdivisé en plusieurs segments en fonction de la partie extériorisée, la colostomie peut être ascendante, transverse, descendante ou sigmoïdienne. Cette dernière est d’ailleurs la forme la plus répandue des colostomies.
  • Urostomie : les voies urinaires peuvent elles aussi être abouchées à la paroi abdominale, et leur circulation déviée. L’urine est alors évacuée à l’extérieur du corps par la stomie.

Les stomies ne sont pas toutes identiques. Leur morphologie est susceptible d’évoluer avec le temps. Après l’opération, la stomie peut être un peu gonflée, mais elle finira par diminuer de volume durant les semaines suivantes. La pratique d’une activité sportive, une prise de poids ou encore le vieillissement peuvent également impacter son aspect.

Ainsi, elles varient en termes de taille, forme, emplacement et montage.2 

  • Stomie terminale : l'intestin est sectionné et une extrémité est amenée à la surface de l’abdomen puis suturée à la peau.
  • Stomie latérale : une anse intestinale est extériorisée au travers de la paroi abdominale et maintenue au plan de la peau par un artifice chirurgical (baguette). Elle n’est pas ou peu suturée à la peau.
  • Stomie double ou stomie en canon de fusil : 2 extrémités intestinales sont amenées au plan de la peau au travers de l'abdomen puis suturées à la peau, formant deux stomies distinctes mais réunies en un même orifice dans la paroi.

Selon la cause de la stomie, votre chirurgien décidera du type de stomie qui convient le mieux à votre situation.

Dans le cadre d’une urostomie, une dérivation de la circulation urinaire est mise en place. Pour ce faire, deux techniques principales s’offrent au chirurgien : l’intervention de Bricker, ou l’urétérostomie cutanée bilatérale.

  • Dans le premier cas, le chirurgien prélève et isole un bout d’intestin grêle qui recevra l’urine des uretères qui lui seront rattachés par anastomose. Ce fragment est quant à lui suturé à la paroi abdominale, et permet d’évacuer l’urine qui sera collectée par une poche de stomie.
  • Dans le second cas, les uretères sont reliés directement à l’abdomen, créant deux stomies par lesquelles s’échappent les urines.

Si vous n’avez pas encore été opéré(e), vous vous demandez sans doute si vous allez vous réveiller avec des douleurs, et si celles-ci vont perdurer dans le temps.

La stomie est une sortie sur l’extérieur de la muqueuse de l’intestin. Très vascularisée, elle n’est cependant pas innervée de façon à diffuser la douleur. En cas de frottements, elle peut parfois saigner, mais il n’est pas normal d’avoir une sensation douloureuse au niveau de la stomie en elle-même. Cependant, il arrive que la peau péristomiale puisse tirailler ou être irritée à cause de potentielles fuites venant de la stomie. En effet, les effluents sont susceptibles d’agresser la peau lorsqu’ils sont amenés à rentrer en contact avec elle.

Comment s’occuper de sa stomie après l’opération ?

 

Tout comme vous, chaque stomie est unique. Bien prendre soin de votre stomie et de la peau péristomiale en sélectionnant un appareillage adapté et en respectant un protocole de soin simple mais en lien avec à votre style de vie est essentiel pour votre confort et votre santé. Lorsqu'ils sont bien choisis et correctement manipulés, les appareillages vous aident à reprendre une vie plus active.

Pour vous aider dans le choix de votre système (poche ou support et poche) et vous guider à travers toutes les étapes de votre traitement, une équipe de soins est à votre disposition pour répondre à vos questions et dissiper vos doutes. C’est notamment le rôle de l'infirmier(ère) stomathérapeute, qui est en mesure de vous orienter et vous renseigner sur toutes les interrogations que vous pouvez avoir au regard de votre stomie.

Si vous constatez des signes anormaux, que vous expérimentez des douleurs ou que vous avez envie d’adapter votre appareillage suite à un changement de votre mode de vie, il/elle est l’interlocuteur(-ice) parfait(e) vers qui vous tourner.

Celui/celle-ci pourra alors vous orienter vers un spécialiste si besoin, notamment en cas de complications.

 

Pour en savoir plus, consultez notre article qu'est-ce qu'une stomie ?

En poursuivant votre navigation sur ce site Web, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ceux-ci nous permettent de mieux comprendre la manière dont vous utilisez notre site Web et nous permettre de vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

Umb-Web01