meplus-ret-tm.png Réponses

Lorsque l'on vit avec une stomie, le retour au travail ou à l'école peut poser question. Pour reprendre le chemin du bureau ou de l’établissement scolaire en toute sérénité, découvrez dans cet article toutes les réponses à vos questions ainsi que quelques pistes pour réussir à concilier stomie et activité professionnelle.

Gérer le retour au travail avec une stomie

Ce n’est pas parce que vous avez une stomie que vous ne pouvez pas retrouver une activité professionnelle. Si votre médecin et votre infirmier stomathérapeute n’y voient pas de contre-indication, vous serez bientôt de retour au bureau.

Pour autant, vous pourriez ressentir quelques appréhensions à cette idée : vais-je réussir à tenir le même rythme qu’avant ? Vais-je être embêté(e) pour aller souvent aux toilettes afin de vider ma poche ? Que vont penser mes collègues de travail ? Tout autant de questions qui peuvent ralentir votre projet de retour à votre vie professionnelle.

Affronter le regard des autres

Il est possible que vos collègues aient des questions au sujet de votre stomie. Selon votre degré de proximité, vous pourriez avoir envie de les tenir informés au sujet de votre santé. Il n’existe pas de bonne ou mauvaise conduite à tenir, la décision de parler de votre stomie vous revient. Pour certains, en parler avec son entourage professionnel peut permettre de vivre plus sereinement le retour au travail. En effet, si vous êtes fatigué(e) ou si vous éprouvez des difficultés à la reprise, il peut être bon de pouvoir compter sur la compréhension et le soutien de vos collègues.

Se faire soutenir par un professionnel de santé

Au-delà du soutien de votre entourage ou de celui de vos collègues, vous pouvez vous faire accompagner par le médecin du travail.

En effet, si votre arrêt de travail dépasse 30 jours, vous passerez une visite de reprise du travail qui a pour but de déterminer si vous avez la capacité de reprendre votre emploi. Si cela n’est pas le cas dans les conditions actuelles, un aménagement de votre poste de travail pourra être envisagé selon ce que peut vous proposer votre employeur1.

Demander un aménagement du poste de travail

Vous ne souhaitez, ou ne pouvez pas, reprendre votre travail à plein temps ? Vous pouvez envisager de passer au temps partiel pour motif thérapeutique1. Sous certaines conditions, le médecin traitant, l’employeur ainsi que le médecin du travail peuvent vous accorder une reprise à temps partiel pour raison thérapeutique. Si le médecin-conseil de la CPAM donne son accord, vous pourrez ainsi percevoir des indemnités journalières. Un moyen de reprendre progressivement le travail sans fragiliser votre état de santé.

Si vous le souhaitez, et que vous répondez à certaines conditions, vous pouvez également demander à être reconnu travailleur handicapé (RQTH), ce qui donne le droit à certains aménagements3. Selon votre situation, vous pouvez également bénéficier d’allocations (telles que l’AAH) et autres aides financières.

Stomie et reprise de la scolarité

Dans le cas où votre enfant vit avec une stomie, la question du retour à l’école finira certainement par se poser.

Sachez toutefois qu’il existe de nombreuses options permettant à votre enfant de continuer à bénéficier d’enseignements tout en respectant ses besoins. Il est par exemple possible de suivre des cours à distance, en restant à la maison. Il peut s’agir d’une transition progressive : avec cette option, votre enfant peut ainsi vérifier qu’il est prêt à retourner sur les bancs de l’école.

Retour à l’école et Projet d’Aide Individualisé (PAI)

Avant de prendre une décision, rapprochez-vous du médecin traitant de votre enfant ainsi que de son infirmier stomathérapeute pour leur parler de la poursuite de la scolarité. En effet, ce dernier pourra notamment vérifier qu’il a bien intégré et appris à maîtriser les gestes qui lui permettront de se débrouiller à l’école.

Si votre enfant est jeune, et qu’il a besoin d’aide dans la réalisation de gestes spécifiques comme  la vidange de sa poche, vous pourrez être amené à vous rapprocher de l’équipe pédagogique. Certaines maladies à l’origine de stomies peuvent nécessiter la mise en place d’un Projet d’Aide Individualisé (PAI). Destiné aux enfants et aux adolescents présentant certaines conditions de santé, le PAI consiste en un document élaboré par la famille décrivant les besoins spécifiques dont doit bénéficier l’enfant concerné. Pour en savoir plus à ce sujet, n’hésitez pas à consulter le site du service public3.

En intégrant le personnel scolaire à votre démarche, vous créerez ainsi une relation de confiance et aurez l’assurance que les besoins de votre enfant ont bien été pris en compte. Cela vous permettra d’être plus serein quant à sa réintégration au sein de l’établissement scolaire, puisque le corps enseignant aura été prévenu et sera en mesure de gérer les besoins de votre enfant.

S’il est plus âgé, il est également possible de demander un aménagement de son emploi du temps. Pour en faire la demande, rapprochez-vous de l’équipe pédagogique afin d’étudier les possibilités qui existent.

Gérer l’appréhension du retour à l’école

Notez que le retour à l’école peut parfois être source de craintes pour votre enfant. Il est important de rester à l’écoute de ses interrogations et de ses doutes pour lui permettre de retrouver les joies de la cour de récréation sans se préoccuper outre mesure de sa stomie. N’hésitez donc pas à parler de ce sujet avec lui s’il le désire, ou lui proposer d’en discuter avec son infirmier stomathérapeute.

Si votre enfant appréhende le regard des autres sur sa stomie, vous pouvez demander à rencontrer ses professeurs afin de vous mettre d’accord sur les éventuelles informations que vous souhaiteriez qu’ils communiquent aux autres enfants. Cela permettra ainsi d’anticiper les éventuelles questions que pourront avoir ses camarades de classe, et contribuer ainsi à l’établissement d’un cadre bienveillant et sécurisant pour votre enfant.

Les conseils cités ci-dessus concernant la reprise d’une activité professionnelle ou le retour à l’école avec une stomie sont des recommandations générales, à adapter selon votre état de santé. Ils ne se substituent en aucun cas aux avis émis par votre médecin.

Conclusion :

C’est à vous seul d’estimer si vous êtes en mesure de retourner au travail ou si votre enfant est capable d’aller à l’école. Si vous ressentez des appréhensions, sachez qu’il est tout à fait possible de trouver des compromis avec votre employeur/ l’équipe pédagogique de votre enfant, et de bénéficier d’aides pour une reprise progressive. Votre infirmier(ère) stomathérapeute ainsi que votre médecin ont l’habitude de ce type de situation, ils sauront vous accompagner dans vos démarches. N’hésitez pas à les consulter pour obtenir un avis sur votre état de santé ainsi que leurs conseils avisés.

En poursuivant votre navigation sur ce site Web, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ceux-ci nous permettent de mieux comprendre la manière dont vous utilisez notre site Web et nous permettre de vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

Umb-Web01